L’homogénéité du  réglage de l’équilibre  est un facteur essentiel de la régularité et de la précision d’un ensemble de  clubs de golf, et notamment d’une série de fer.

Par analogie avec la rotation d’althères, l’image ci après en donne une idée. Plus les  masses sont éloignées de l’axe de rotation,  plus leur moment d’inertie -MOI- en rendra la rotation difficile  et inversement.

En effet, la formule du moment d’inertie est : MOI= Σ masses *R²

Avec des clubs de golf, la rotation se fait autour des poignets,  notamment au moment de la transition et du  « release » (relâchement des poignets)

Or, pour des raisons essentiellement traditionnelles , et aussi de facilités industrielles d’assemblage, les séries grand public ne sont pas réglées en MOI constant mais en Swingweight constant .

Préoccupé par cette problématique, André Thaon d’Arnoldi, fondateur en 2006, de Golfnswing, a, en application des préconisations de Tom Wishon, la référence mondialement reconnue en matière de clubmaking et de club designing, toujours réglé les séries en MOI, à la grande satisfaction de ses clients. Ce réglage procure mécaniquement, en effet, l’avantage très important de faire en sorte que des forces identiques s’appliquent à chaque fer, et donc de donner de fer en fer, depuis la transition, jusqu’au release des sensations homogènes, ce qui n’est pas le cas avec des réglages en swingweight constant, et donc plus de régularité et de précision.

Cependant à l’adresse, comme lorsqu’ils soupèsent leurs  fers en haut du backswing, ou encore pendant la montée,  c’est le swingweight   que, souvent, les golfeurs perçoivent plutôt,   et même s’ils comprennent que, dans la transition, le downswing et au moment crucial du « release » (ou relâchement des poignets), c’est le MOI qui dicte sa loi, une variation de swingweight d’un fer à l’autre, cela peut perturber.

De plus,  nombre de golfeurs se disent que puisque toutes les marques grand public règlent leur séries en swingweight constant, cela doit être la bonne formule. Or, il faut savoir que plus de la moitié des joueurs du tour font régler leurs clubs différemment, notamment à l’aide de contre balancements.

Aussi, conscient de cette problématique , et fort de près de 15 ans d’expérience dans le domaine des clubs réglés sur mesure, André Thaon d’Arnoldi a mis au point un procédé unique,  breveté, permettant d’atteindre à la fois, sur l’ensemble d’une série de fers, un MOI constant et un Swingweight constant. A ce sujet, dans son dernier livre Cap’n Clubmaker , Tom Wishon, relatant une conversation avec les dirigeants de Nike, a écrit :

Nike à estimé qu’une série réglée en MOI constant permettrait aux golfeurs d’obtenir un plus haut niveau de régularité, mais que le risque d’être le premier grand fabriquant à passer du swingweight au MOI leur posserait un trop grand risque commercial. Nike a en effet estimé que convaincre les golfeurs que le réglage en MOI constant était préférable à celui en swingweight constant serait trop difficile, parce que « la lettre D suivi d’un chiffre était trop ancrée dans la tête de trop de golfeurs comme étant la référence du réglage des clubs. » « Mes clubs sont en 2743gr-cm2 », serait beaucoup plus difficile à faire accepter par les golfeurs que « mes clubs sont en D1 ».

A  cet égard John Schiavone, titulaire d’un Master en aéronautique   et astronautique de l’Institut Polytechnique de New-York et très estimé clubfitter/clubmaker américain, reprenant  la thèse de Theodore P. Jorgensen, dans son célèbre ouvrage qui fait référence « The Physics of Golf », a écrit :

« Le procédé « Perfect Balance » est une grande idée, avec de bon fondamentaux en ingéniérie.

En ingéniérie, deux objets sont considérés comme étant identiques s’ils ont la même masse (Moment Zéro), un Premier Moment( qui  est en rapport avec la position du centre de gravité, en relation avec l’axe de rotation), et le même moment d’inertie -MOI- (Second Moment) 

Cette définition est simple, mais fondamentalement exacte.

Le Swingweight  mesuré à 14 pouces de l’extrémité du grip est un premier moment, et  les clubs montés en Perfect Balance auront par ailleurs  le même second moment, c’est à dire le Moment d’Inertie.

Je pense que ce concept aura beaucoup de succès. »

Et c’est ce réglage unique,  que nous proposons pour tout golfeur  à la recherche de toujours plus de régularité et de précision.

A ce réglage pourra également être associé celui en oscillation linéaire des shafts de chaque fer, réglage appelé en Anglais FLO , pour Flat Line Oscillation qui vise à éviter, sur de bons swing, une dispersion des impacts en relation avec une oscillation erratique du shaft au moment du relâchement des poignets.

Enfin on pourra opter également pour le réglage des clubs en TLT -True Length Technology qui, en faisant en sorte que, à l’adresse, la posture du golfeur soit toujours identique, assure un réglage parfait des lies et facilite l’obtention d’un swing plus régulier.

Ainsi, si  votre niveau de jeu vous assure déjà une bonne régularité, passez au niveau supérieur et confiez nous vos clubs pour faire  réaliser ces réglages.  Nous vous les retournerons très rapidement  et vous aurez alors transformé les fers que vous aimez en des instruments  inestimables de plaisir et d’efficacité